Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 17:29

Je sais que je suis hors délais mais m'en fous !

Et je vous passe le couplet sur la façon sidérante, consternante et inquiétante dont cette année 2015 commence.

gc-2015-300x300.jpg

 

Revenons en effet à nos oignons...

Rappel des épisodes précédents : En janvier 2010, suite à une émission sur une radio du service public, couplée à un stade d'insatisfaction professionnelle et une crise de la quarantaine avancés, je décidais de me lancer dans la production et la commercialisation de...(sortez les trompettes !) l'or rouge (comme c'est écrit à chaque fois quand il y a un article sur la question).

Après avoir créé une micro-entreprise agricole, sué sans et eau au désherbage, galéré sur les marchés, contacté sans succès moultes restaurateurs, cuisiniers et traiteurs, je me trouvâs fort dépourvue lorsqu'il fallut écouler 250 g de safran à l'automne 2013. Tout exceptionnel eût-il été cher Môssieur Lachaud... Au cas où vous me liriez...un petit apparté : je vous ai entendu sur France Culture dans l'émission "On ne parle pas la bouche pleine" et le fait que vous présentiez l'excellence du safran français comme une garantie de vente m'a outrée et j'imagine bon nombre de safraniers avec moi s'ils vous avaient entendu. Fin de l'apparté.

 

Où en étais-je ? Ah oui... Aussi, face à ce stock invendable, décidais-je de ne pas cueillir à l'automne 2014. "A quoi bon puisque la vente ne suit pas ?" me sussurais-je en moi-même.

Et puis bingo ! Cette cueillette 2014 est CA-LA-MI-TEUSE. L'automne chaud fait qu'il n'y a pas de fleurs ou très très peu et c'est là que le miracle s'accomplit : je réussis à vendre mon stock 2013 d'un coup à une productrice qui prévoit d'être en manque ! Le prix de vente est plutôt très bas mais c'est une façon de s'en débarrasser et que tout le monde soit content. Fermez l' banc !!

Je réussis à récolter quelques grammes pour assurer quelques marchés au printemps mais il faut le verbaliser clairement : pour moi l'aventure s'arrêtera là.

La safranière est en jachère et si les rats m'en laissent un peu (mais je crois que c'est une année à rats si j'en crois ceux rapportés par Maïs-Patapon, bien vivants dans la cuisine à minuit et demi sinon c'est pas drôle), je ferai peut-être une cueillette en 2015 mais rien que pour moi et les copines. Et puis la nature fera le reste.

Rendez-vous donc peut-être à l'été 2015 ! En attendant, retour à la vie normale : sports, lectures, jardinage, voyage (un peu) et glandouille. Et ça, ça n'a pas de prix. On s'en aperçoit quand on en est privé(e)... Il aura fallu ça.

Réfléchissez bien futur(e)s safranier(e)s...

Tshaw !

Partager cet article

Repost 0
Published by Sandrine MAZUEL - BRISSARTHE (49)
commenter cet article

commentaires

gaelle 03/02/2015 20:25

un bien bel article de fin...

Le But Du Blog...

  • : Le blog de La p'tite Safranière d'Anjou
  • Le blog de La p'tite Safranière d'Anjou
  • : Récit au fil du temps et sans concession de la production de safran
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Sandrine MAZUEL - BRISSARTHE (49)
  • Aime le bon vin, les gens (mais pas tous), Desproges, les Monty Python. Pas tjrs bien embouchée. Pessimiste sur l'avenir de l'espèce humaine, notamment sa capacité d'intelligence et d'humanité. Réfugiée rurale pr profiter des derniers oiseaux.
  • Aime le bon vin, les gens (mais pas tous), Desproges, les Monty Python. Pas tjrs bien embouchée. Pessimiste sur l'avenir de l'espèce humaine, notamment sa capacité d'intelligence et d'humanité. Réfugiée rurale pr profiter des derniers oiseaux.

Vous voulez vous lancer dans la production de safran ? Alors ce blog s'adresse directement à vous en vous présentant la "mariée telle qu'elle est"... Ni photoshoppée, ni fantasmée.

 

Un léger contraste avec le joli conte de fées présenté par les médias et certain(e)s safranier(e)s en somme...

 

Pour me contacter...

 

Vous pouvez utiliser l'adresse ci-dessous :

laptitesafranieredanjou@hotmail.fr